Au secours mon enfant a des devoirs! Les mots de la dictée…

Votre enfant a doit apprendre ses mots pour la dictée, mais comment faire? Vous lui dites « apprends! » mais il n’y arrive pas… Parce que apprendre, ça s’apprend, et qu’il existe des solutions, voici quelques pistes…

Dans un premier temps et avant toute chose, lisez ensemble les mots, repérez ce qui va être facile à retenir (ça s’écrit comme ça se prononce) et les petits pièges qui vont devoir être mémorisés (une double consonne, une lettre muette…). Dans un deuxième temps, faites une des activités ci-dessous, et pour terminer faites une dictée (sur une ardoise, ils adorent ça!) ou demandez d’épeler. Vous pouvez aussi demander un mot de temps en temps, comme un défi!

  1. Copier les mots

Copier chaque mot cinq fois. C’est ce à quoi on pense en premier, c’est parfois ce que propose ou impose la maitresse. Cela peut fonctionner avec certains enfants, mais c’est une technique qui sera inefficace avec d’autres. Ma fille déteste ça, et pour mon fils dyslexique, cela ne marche pas du tout, et c’est la crise assurée!

2. Avec des lettres mobiles

Vous pouvez utiliser des lettres mobiles Montessori, les acheter toutes faites, par exemple celles-ci: Lettres mobiles

ou bien celles-ci: Alphabet mobile

Si vous avez un peu de temps et une plastifieuse, vous pouvez aussi vous les fabriquer. Vous trouverez de nombreux modèles en pdf en tapant « alphabet mobile Montessori » sur votre moteur de recherche. Imprimez, plastifiez, découpez… le tour est joué!

Une fois que vous avez le matériel, demander à votre enfant d’écrire les mots. Il va devoir réfléchir un peu, demander à ses oreilles… par exemple pour écrire moto, il va devoir découper le mot en phonèmes (en sons): « moto, ça commence par mmmm, c’est un m, puis on entend ooooo… »

Pour les mots plus complexes, comme bateau, il va devoir chercher les différentes façon d’écrire « o » et vous validerez la bonne graphie. Ce travail de recherche va l’aider à mémoriser l’orthographe, puis il y a un côté ludique à manipuler les lettres.

3. Avec des lettres de scrabble:

Sélectionnez à l’avance les lettres dont il a besoin pour écrire ses mots, puis dictez lui les mots pour qu’il les écrive. Ce jeu est bien pour les lettres muettes dans un mot (par exemple le « s » à la fin de « dans ». Lorsqu’il aura terminé, s’il lui reste des lettres il devra chercher où elles se placent. La contrainte d’avoir exactement les lettres dont il a besoin va aussi l’aider à s’autocorriger, car s’il manque une lettre pour écrire un mot c’est qu’on l’a placée au mauvais endroit à un moment! Bien sur, vous validerez ou corrigerez!

4. Des mots au frais!

Cet exercice plait beaucoup à mon fils qui a tendance à ne pas tenir en place! Vous écrivez les mots sur une feuille, en gros avec un feutre (et en « attaché » puisque c’est comme cela qu’il devra les restituer), et vous placez cette feuille sur le réfrigérateur.

Ensuite vous vous mettez dans une autre pièce (pas trop loin de la cuisine!) et vous dictez les mots. En cas de doutes, votre enfant a le droit d’aller consulter la liste. Pour pouvoir l’écrire, il va devoir le retenir. Au départ il va faire beaucoup d’aller/retour, car il regardera lettre par lettre… au fur et à mesure il mémorisera syllabe par syllabe, et aura moins besoin d’aller vérifier. Lorsqu’il a terminé, soulignez les endroits où il s’est trompé et demandez lui de se corriger en allant lui même vérifier!

Lorsque l’exercice est bien maitrisé, vous pouvez lui proposer un défi: faire de moins en moins de vérification d’une dictée à l’autre, ou alors limiter le nombre d’aller/retour autorisés… Mettre la liste plus loin… etc.

5. Des repères visuels

Les mots, ça se travaille aussi au quotidien. Ici on a une liste de mots qui serviront toute la semaine. Nous mangeons dans la cuisine et il y a du carrelage au mur à côté de la table à manger. Voici ce que nous faisons donc toutes les semaines.

  • Pour mon fils, dyslexique, en CE2:

20181007_1853181135077405.jpg

Dans un premier temps, j’écris les mots, assez espacés, en utilisant une couleur par phonème. J’essaye de mettre en rouge ou en vert les phonèmes complexes, et en noir les lettres muettes. Ensuite, avec lui, j’observe le mot. Parfois le mot est transparent, alors on dessine une oreille dessous, pour celui-là, il pourra « demander à ses oreilles » ensuite, on entoure ce qu’il devra retenir (les lettres muettes, les doubles consonnes…)

Au début de chaque repas, il lit les mots. Et de temps en temps, je lui demande « comment tu écris lire? ». Parfois il a besoin de regarder pour répondre, mais ce n’est pas grave! C’est aussi comme ça qu’il apprend!

  • Pour ma fille, en CM2:

20181007_193045856472785.jpg

Avec elle je commence par une dictée. Je repère ses erreurs. J’écris ensuite le mot en noir en mettant d’une autre couleur ce qui pose problème. Ici, elle devait aussi pouvoir conjuguer les verbes au futur, il y avait donc sur le mur un rappel des terminaisons et les pointillés verts indiquent où elle devait les placer.

J’espère que ces pistes vous aideront! n’hésitez pas à partager vos idées en commentaire, ou à y poser vos questions!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :