Tout ce qu’on ne nous dit pas sur l’allaitement

L’allaitement, on parle beaucoup de ses bienfaits, beaucoup moins de ses effets secondaires!

1/Pour moi, ça a commencé par un grand mensonge. On dit aux mères qui vont allaiter qu’en plus de donner le meilleur d’elle-même à leur bébé blablablabla, elles vont… perdre rapidement leurs kilos de grossesses. Si on veut. Pour les deux, il me restait environ 5-6 petits kilos de grossesse en sortant de la maternité… ils ont vite été complétés par les kilos de l’allaitement. Je fais partie de ces femmes qui stockent pour nourrir leur bébé. Je vous laisse imaginer à quel point j’étais… épanouie, au bout de 2 ans d’allaitement!

2/Personne ne m’avait prévenu que mon bébé pleurerait systématiquement au moment où je m’apprêtais à passer à table, et que je mangerais le plus souvent froid, après que tout le monde ait quitté la table, ou d’une main, en essayant d’éviter que le contenu de mon assiette ne tombe dans les cheveux de bébé. (Fonctionne aussi avec l’heure de votre douche, ou tout autre moment que vous prenez pour vous)

3/Un bébé qui caresse le sein de sa mère en tétant ou pour s’endormir, c’est mignon. Si c’est mignon, si vous ne trouvez pas ça mignon, c’est que vous ne l’avez pas vu. Ou alors vous êtes un homme et vous êtes jaloux. Mais à bientôt 3 ans, quasi un an après le sevrage quand mon bonhomme glisse la main dans mon tee-shirt quand il me fait un câlin avant d’aller en classe (par exemple, hein) c’est moins mignon. En tout cas dans les yeux de la maitresse ça paraissait surtout étrange.

4/Les seins c’est pratique. Bébé a faim, on les sort. Bébé a mal? on les sort. Bébé fatigue? on les sort. Bébé est grognon et fait que chouiner: on les sort. Et on se trouve bien dépourvus quand le sevrage fut venu.

5/Une amie, elle, enviait son homme qui pouvait câliner son bébé tout simplement, alors que pour elle le seul moyen d’avoir un gros câlin était de l’avoir pendu au « nib-bar ». (Expression déposée par Bouhmum)

6/Personne ne m’avait dit que je finirai trempée de lait au moindre pleur de mon bébé. Que je serai obligée de dormir sur des serviettes de toilette, et que je ne devrai absolument pas et sous aucun prétexte oublier d’acheter des coussinets d’allaitement sous peine de devoir chercher des solutions alternatives à base de mouchoirs en papier (faible capacité d’absorption) ou d’inserts de couches lavables (mais non c’est pas saaaaale).

7/Personne n’avait prévenu une autre de mes amies, qu’elle mouillerait son tee-shirt des mois, voire des années après quand un bébé crie sa faim. Et bon, vivre à vie avec des coussinets d’allaitement, même jolis, c’est pas pratique.

8/Personne ne m’avait prévenue que je ne pourrais pas dormir sur le ventre avec un bonnet D. Et après 9 mois de grossesse, c’est moche. En parlant de bonnets, personne ne m’avait dit que ça fait mal au dos les gros seins, en fait.

9/Personne ne m’avait prévenue, surtout, que le papa, atteint de surdité nocturne ne se sentirait pas concerné par les réveils nocturnes sous le prétexte (minuscule) qu’il n’a pas l’équipement pour satisfaire bébé.

10/ On parle beaucoup des échanges de regards, des gros câlins et des sourires béas pendant la tétée. On oublie de dire que pour nous décocher son plus beau sourire, bébé va devoir lâcher notre sein. Et le laisser à la vue de tous. Qu’on soit pénard au fond de son canapé, au restaurant, ou chez beau-papa et belle maman.

11/ Personne ne parle non plus du bambin allaité qui hurle « tété », « néné » ou « miam! » dans la rue tout en sortant notre sein lui même pour aller à la source parce qu’on va pas assez vite! Ou qu’on a la prétention de croire que c’est pas le moment…

12/ Personne ne parle du moment de solitude qu’on peut vivre quand notre bambin touche les seins de toutes les femmes qui le câlinent en disant « tété », ou quand il essaye de téter sa nounou à la crèche… (dur dur l’adaptation!)

J’attends vos anecdotes pour compléter cet article!

Merci à mes amies pour leurs anecdotes…

Publicités
Cet article, publié dans Côté mère, La voie lactée, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Tout ce qu’on ne nous dit pas sur l’allaitement

  1. kiarapapillon dit :

    Personne ne m’avait prévenue que la bouche de mon enfant serait pleine de sang (grosses crevasses), personne ne m’avait parlé de torticolis du nourrisson et de l’ostéopathe miracle… J’ai d’ailleurs fait un billet sur la galère de mon début d’allaitement.
    Sinon je valide pour la plupart (je n’allaite que depuis 6 semaines). Et je faisais déjà un bonnet E avant la grossesse, je fais un bonnet G maintenant (la nuit, pour dormir sur le ventre, j’ai un gros oreiller).
    Quant aux kilos de grossesse… j’ai stocké pendant la grossesse, la plupart sont partis, il m’en reste 5 ou 6, j’ai bon espoir!

    • J’ai lu ton article… Départ carrément galère! J’ai eu la chance de ne jamais connaitre ce genre de désagrément… Maintenant que tout va mieux, j’espère que tu continueras à te régaler de cette relation si particulière…

  2. Aurore dit :

    Lol tu me fais bien rire ^^ J’ai allaité Natan 11 mois et Julie va avoir 6 mois et je l’allaite toujours. Je n’ai pas eu le souci de la gêne parce que bébé fait un sourire car lorsque je suis en mode « biberon humain » je ne considère pas du tout cette partie de mon corps comme une partie de mon anatomie … lol Donc j’allaite partout, même dans la rue, je recouvre ma fille d’un lange mais c’est plus pour préserver les esprits mal avisés qu’autre chose…

    Le truc qui m’horripile c’est que dès que bébé 1 ou 2 pleurs … Faut le mettre au sein … Jamais ca ne peut être un « ro » de coincé, un pet de travers, une colique ou une colère … nan nan et re nan … En famille … je pouvais me retrouver à la mettre non stop au sein Si si ^^ lol Heureusement ma famille en a pris le partie d en rire (d’eux même et de moi même 😉

    Les kilos en trop : je connais pas. Moi j’avais le souci inverse : l allaitement m’épuise et si je ne prends pas de vitamines je me retrouve en sous poids, carencée, épuisée en mode larvaire … c’est pas mieux et crois moi physiquement j’avais tres honte de mon corps.

    Le fait de ne pas pouvoir me faire une sortie sans bébé… ca manque un peu mais je sais que cela ne durera pas.

    Voir le sourire de ma fille au sein, savoir que je peux la rassurer, c’est top. Savoir que si elle a un rhume lorsque je le choperai elle aura mes anticorps c’est top aussi.

    Personnellement, l’allaitement pour moi, c’est le début qui me fait rendre chèvre : les montées de lait, la douleur, les bouts de seins en sang, le rythme super intense des têtées, les pics de croissance, la fatigue et cette impression … que jamais tu pourras t en remettre … Les 2/3 premiers mois … C’est pas facile, automatique ou naturel. Ca demande du temps, de l’investissement, le soutien de ses proches et de la persévérance… Mais ça en vaut largement la peine ^^ (dis je apres avoir passé les 3 premiers mois mdr)

    J’aimerai juste etre moins fatiguée maintenant ^^

  3. Lola dit :

    Mmm… J’me dit que j’ai fait le bon choix d’allaiter très peu de temps en lisant ça 😉

  4. MumChérie dit :

    Ton article m’a beaucoup fait sourire même si j’ai allaité moins de temps (environ 7 mois pour chaque enfant). J’ai retrouvé pas mal de souvenirs en te lisant, mais je ne garde que de bonnes images de ces premiers échanges avec mes bébés… Et je suis sure que finalement, toi aussi pour avoir allaité si longtemps ! 😉

  5. Même avec toutes ces conséquences, qu’est-ce que j’aimerais recommencer ! bon, pas 14 mois non plus, mais retrouver ces échanges, cette fusion, des endormissements ensemble, la fierté de mon mari. Merci de dire la vérité toute la vérité et de nous donner envie d’en rire !

  6. Julie Défixe dit :

    Qu’est ce qui est pire ? Les kilos d’allaitement ou les seins énormes ?

    Ayant déjà pris une bonne paire de lolos pour l’allaitement de Tom, et vu qu’il était toujours allaité à la naissance de Léo, je ne pensais pas je reprendrais un bonnet O.o Et ben si !!!

    Ça fera 3 ans dans 16 jours que je vis avec ces seins trop gros, mais bientôt 3 ans de pure magie.

    Heu, pareil pour les kilos hein, presque 3 ans, mais je rejoue la carte de la magie 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s