Le coeur en bandoulière

Tu as à peine 33 mois, ce matin, tu te glisses dans mon lit 30 minutes avant le réveil pour me faire un gros câlin. Ce matin, ton premier jour d’école.

Tu me réclames un biberon, avec du chocolat. Et quand tu le bois, j’ai l’impression que tu as 6 mois. Tu as la même bouille que lorsque tu te réveillais en tétant mon sein.

Je passe ma main dans tes bouclettes, je te dévore de bisous, tu as toujours ton odeur de bébé, et tes joues à croquer.

On se lève, on s’habille, puis il reste du temps pour jouer. Tu joues un peu avec ta sœur, on prend la traditionnelle photo de rentrée… puis on y va.

010

Ta petite main toute chaude serre la mienne, fort. Tu m’as dit que tu ne voulais pas y aller, tu n’as pas fini de jouer. J’ai envie de te garder avec moi. Viens je vais te mettre en écharpe, te faire téter, t’appeler mon bébé… Au lieu de ça, je te dis que tu es grand, et que des Légo, il y en a dans ta classe…

On dépose ta frangine dans sa classe, on prend notre temps, devant la porte de la tienne, il y a une foule de parents angoissés et leurs petits aux yeux humides, je préfère prendre le temps que ta sœur se sente bien.

Quand on va pour descendre dans ta classe, il y a encore beaucoup de monde, je te laisse jouer avec les jouets de la garderie, en attendant que les enfants rentrent en classe. Comme la queue diminue, je te prends par la main pour te présenter ta maitresse. Tu essayes de grimper dans mes bras, tu caches ta tête.

Ta maitresse t’accueille, te dit bonjour en t’appelant par ton prénom, tu ne me lâches pas. Tu es impressionné. Je repère la table avec les Légo et je t’y accompagne. Je t’explique que je peux rester un peu mais qu’il faudra que je parte, et que c’est à toi de me dire quand tu seras prêt. Tu me demande de t’attraper un bonhomme, puis tu lâches un « c’est bon maman, tu peux y aller ».

Je quitte la classe, j’ai le cœur en bandoulière. Je passe la matinée à tourner en rond.

J’ai mis mon bébé à l’école.

Publicités
Cet article, publié dans Fin du monde, Les grandes étapes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Le coeur en bandoulière

  1. La Maman Chat dit :

    Trop joli. Beau souvenir de cette rentrée.

  2. bouhhhmum dit :

    ❤ p'tit chat devient grand ❤
    Courage à sa maman surtout 😉

  3. mamengagee dit :

    Qu’il est difficile parfois de voir nos bébés grandir.. Mais c’est un si beau spectacle !

  4. isabelledmup dit :

    je suis émue de découvrir tes mots… oui, nous sommes fières et impressionnée de les laisser devenir grands.

  5. Merci à toutes pour vos petits mots… ♥

  6. Kikekoidonc dit :

    « Le coeur en bandoulière », quelle jolie expression…
    C’est une sacrée émotion les premiers jours d’écoles, surtout LA toute première rentrée !
    C’est un très beau texte, c’est malin j’ai les yeux mouillés maintenant ! 🙂

  7. ChouetteMaman dit :

    Je tombe dessus par hasard,et je ne peux plus décrocher, j ai les larmes aux yeux.
    Très bien écrit, avec une douceur singulière. bonne journée.

  8. Très émouvant comme article, je ne sais pas ce que tu peux ressentir vu sur je n’ai encore pas d’enfant mais je l’imagine grace a ton article et je me dis que ce ne dois pas être évident .
    Bon courage et bon week end
    Xx

    P.s: tente te chance sur mon concours 🙂

  9. Joli billet, plein d’une douce émotion. Il est courageux ton p’tit gars!

  10. Lilooprez dit :

    C’est trop mignon. J’espère qu’il lira ce billet plus tard quand il apprendra à lire, c’est touchant.
    Moi qui appréhendait l’école, l’adaptation et la rentrée se sont très bien passées. Elle a su trouver ses marques tout de suite, pas de soucis à la sieste, pas de fuites. Comme toi, un petit « Au revoir Maman. » pour me dire que tout est OK … ouf me voilà soulagée. Bon, je m’y attendais un peu, elle ne mange rien à la cantine, heureusement il y’a toujours du pain et des yaourts.
    C’est l’après rentrée qui a été difficile, les jours suivants il y’avait toujours des enfants qui pleuraient devant la classe, alors elle ne voulait plus entrer. Après discussion avec la maîtresse, les « émotifs » ont été déplacés au fond de la classe avec l’atsem le matin … après presque 3 semaines, seul 1 tout petit (Juin 2011) pleure encore … je pense qu’il n’est pas prêt pour l’école et qu’il devrait faire sa rentrée normalement l’année prochaine. Je pense qu’il ne faut pas les forcer, çà doit venir d’eux. Allez, à très bientôt. Bisous

    • Oh! Merci d’être venu me raconter sa rentrée! 🙂 Comme pour ta puce, les jours suivants n’ont pas été simples… Même maintenant, c’est toujours difficile le matin. Félicitation à ta puce en tout cas, elle assure! Le mien n’y va que le matin…
      à bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s