Pour allaiter, soyez bien entourées!

 

allaiter

 

Il y a longtemps que je souhaite parler allaitement sur ce blog, je n’ai pas osé, je n’ai pour en parler que ma propre expérience. Certes avec deux enfants, j’ai 30 mois d’allaitement à mon actif, mais je n’ai eu aucun problème particulier. J’ai eu simplement la chance d’être bien entourée, et soutenue, que ça soit dans mon cercle privé, ou de la part de mon généraliste et mon pédiatre qui suivent mes enfants. Mais il y a des choses qui me font bondir !

Il y a un mois de ça, à la sortie de l’école, je parle avec plusieurs mamans, la discussion part sur l’allaitement et une des mamans me dit qu’elle passe en mixte parce qu’elle n’a plus assez de lait… à la dernière pesée la pédiatre a jugé la prise de poids de sa puce insuffisante et elle s’est entendu dire « si elle n’a pas pris tant de gramme au prochain coup, il faudra passer au biberon ». Forcément  pour une maman, entendre ça, c’est comme entendre « vous la nourrissez mal ». Elle ajoute que sa fille s’énerve au sein, qu’elle pleure après les tétées, et que du coup, elle a acheté du lait, pour qu’elle grossisse, elle ne doit plus en avoir assez. Sa fille a 3 mois. Je lui parle des pics de croissance, ce dont elle n’avait jamais entendu parlé, je lui conseille des tisanes, une mise au sein à la demande, de la garder près d’elle. Elle est contente, elle m’explique qu’elle a arrêté aux deux ainés à peu près à la même période pour les mêmes raisons… mais et la prise de poids ?

Je lui parle en premier de ma propre fille, mon ainée, que j’ai allaité 6 mois. Elle prenait très peu de poids, ce qui m’inquiétait. Mon généraliste m’a rassurée, certes elle est en bas de la courbe, mais elles sont faites avec des statistiques de bébés allaités au biberon, et les bébés allaités au sein ont une prise de poids différente (vous pouvez consulter des courbes de bébés allaités ICI). Ma fille est bien, elle sourit, gazouille, remplie ses couches… tout va bien ! Je suis repartie rassurée sur mon choix, sure de moi. Si j’avais eu un discours culpabilisant, j’aurais certainement couru à la pharmacie acheter du lait artificiel. J’ai eu de la chance.

Ensuite, avec l’expérience de mon fils, je lui demande si sa fille semble souffrir ? Peut-être des coliques ? Un reflux ? Une autre piste qui expliquerait les pleurs de sa fille ? Je lui dis aussi que sa pédiatre n’a pas l’air pro-allaitement et je lui conseille d’aller voir le mien, pour être soutenue. Je lui parle aussi des réunions d’allaitement organisée par l’association locale, et je lui conseille de les contacter, et de consulter les fiches de LLL à ce sujet.

Le temps a passé, je ne lui ai pas reparlé, jusqu’à ce matin. Devant moi, je la trouve à la pharmacie, une boite de lait sans plv dans les mains. Elle m’explique qu’elle a été obligée d’arrêter, parce que sa fille est intolérante aux protéines de lait de vache. Alors, elle n’a pas eu le choix, elle a été obligée d’arrêter, et de la passer au lait artificiel, qu’elle est déçue, parce qu’elle aurait bien aimé l’allaiter 4 mois, mais que la pédiatre a dit… En plus, elle a essayé un autre lait avant, mais ils ont été obligés d’aller aux urgences parce que la petite ne le supportait pas. Elle a un reflux en plus, alors l’allaiter, c’était plus possible.

Je lui ai demandé si on lui avait suggéré de ne plus manger de laitage et de continuer à allaiter sa fille ? Non, bien sûr, on ne lui en a pas parlé… alors que pour sa fille qui a un reflux plutôt important, le plus simple aurait été de continuer de bénéficier du lait de sa mère, qui se digère plus rapidement, ce qui est plus confortable avec un rgo, et qui a des vertus cicatrisantes sur un œsophage mit à rude épreuve par l’acidité gastrique… Parce que cette maman tenait à son allaitement, elle avait besoin qu’on la rassure, qu’on l’accompagne, qu’on la soutienne. Elle avait besoin de solutions en accord avec son projet… Au lieu de ça, elle a eu droit à un discours culpabilisateur, qui l’a forcée à renoncer à quelque chose qui lui tenait à cœur. Et moi, ça m’écœure, je suis tellement triste pour elle. Elle a cette sensation d’échec qui reste, et c’est tellement dommage.

Vous allaitez ? Allez à des réunions d’allaitement, il y a partout, pas loin de chez vous, des réunions, où vous pourrez trouver conseils, réconfort… Contactez une conseillère, quelqu’un que vous pourrez appeler si vous en ressentez le besoin. Entourez-vous de médecins pro-allaitement, vous pouvez aussi parler allaitement avec votre sage-femme.

Personnellement, je n’ai jamais eu besoin de m’y rendre, j’ai utilisé un forum, j’ai rencontré d’autres mamans, et en cas de doute, je me tournais vers elles. J’ai aussi eu beaucoup de réponses en consultant le site de la leche league.

Mais si vous avez des doutes, si vous ne savez plus, si tout ne marche pas comme sur des roulettes, ne restez pas seule, tournez-vous vers des personnes compétentes… ne vous laissez pas infantiliser, ou dicter vos actes…Je n’avais face au discours de son pédiatre aucun poids, elle n’a certainement pas appelé, pas vu de conseillère en lactation… C’est dommage, elle aurait reçu d’autres conseils, qui auraient été dans le même sens: le bien être de sa fille, mais en respectant son souhait de la nourrir au sein…

Si vous souhaitez témoigner de vos expériences d’allaitement, vous pouvez m’envoyer votre témoignage par mail…

Publicités

6 commentaires sur “Pour allaiter, soyez bien entourées!

Ajouter un commentaire

  1. Pas du tout entourée pour mon 1er loulou, y’a 10 ans maintenant … Jeune, pas sure de moi, pas d’internet au delà de 56 K, pédiatre contre : un échec total qui me fera un peu mal toute ma vie je pense.

    Aujourd’hui grâce aux forums, j’ai découvert la LLL, des amies de mon âge ont enfin eu des bébés, j’ai appris plein de « petits trucs » et même si je n’ai pas le soutien que je voudrais j’allaite mon deux’ depuis 30 mois et mon troiz’ en parallèle depuis 10 mois.

    Alors merci à vous les filles de nous permettre de connaitre ses petites astuces, de vous impliquer dans NOTRE allaitement alors que le votre est terminé, merci à la LLL d’être à l’écoute ❤

  2. C’est clair qu’être bien entourée, avoir au moins une personne dans ton entourage qui te rassure c’est important.

    Pour Valéry, j’avais entendu des avis contradictoires à la maternité pourtant pro allaitement. J’étais perdue et la gynéco à qui j’avais demandé son conseil n’avait pas voulu m’en parler de peur de m’embrouiller encore plus avec un avis encore autre… ce qui en soit n’est pas une mauvaise chose mais sur le moment j’aurais eu besoin d’entendre son avis. Et ma soeur qui avait allaité sa fille 10 mois qq années plus tôt m’avait bien rassurée, m’avait dit juste pour indication comme elle, elle avait fait (ce qui correspondait à un des deux avis de la maternité, et les conseils contradictoires étaient surtout sur le fait de donner 1 sein ou les deux), et surtout conseillé de me faire confiance… je l’ai écoutée…

    ma préférence à moi ? C’était de donner les deux seins parce que cette impression (surtout les premiers jours) d’avoir un sein ridicule une fois tété et un autre énorme qui n’attend que ça ne m’avait pas branché du tout. J’ai suivi mon instinct et les conseils de ma soeur et mon allaitement s’est très bien passé avec un gamin qui a pris 1kg par mois (la vache la cantine était bonne MDR) les 6 premiers mois. Il a arrêté de lui-même à 17 mois. Je dois malgré tout avouer que je n’ai entendu aucune mauvaise réflexion parmi les gens que je rencontrais. Durant tout mon allaitement, à part une qui était persuadée qu’à 14 mois il devait me mordre… (mdr).

    Pour Camille ma foi, j’étais boostée à bloc de confiance avec mon premier allaitement réussi. Le personnel de la maternité l’a bien vu et n’a pas cherché à me conseiller, hormis quand moi j’ai redemandé à ce qu’on me confirme la position au tout début avec le nouveau-né. Et 21 mois de bonheur où là encore c’est Camille qui a voulu arrêter. Et idem, je n’ai rencontré aucune personne qui m’a fait de réflexion. Je me rappelle même d’un midi en Martinique où j’avais allaité Camille dans un restau au marché de Fort de France, il avait 14 mois et j’avais capté le regard admiratif et attendri d’une femme à une autre table.

    Mais par contre parmi des amies, j’en ai eu qui ont arrêté d’allaiter relativement tôt alors qu’elles auraient voulu aller plus loin, par manque de soutien du corps médical, leur médecin mal formé leur avait conseillé de compléter, elles n’avaient pas assez de lait, etc. Malgré mes conseils et encouragements, ça a fait comme toi Marion. Ces jeunes mamans avaient plus foi en des avis médicaux qu’en l’expérience d’une maman… genre les « médecins » de par leur diplôme savent forcément mieux… pffff

    Anecdote rigolote, ma soeur qui a eu sa petite dernière 1 mois avant mon deuxième Camille, avait oublié les conseils qu’elle m’avait donné. Je lui ai rappelé que c’est grâce à elle que mon allaitement avait si bien démarré pour mon premier et qu’il avait été aussi réussi, ça l’avait touchée et elle m’a écouté lui rappeler tous ses bons conseils. lol

  3. Pour mon ainée, je pensais qu’essayer suffirait. Qu’on me proposerait de l’aide à la maternité – ils s’en vantent à chaque fois – et puis cela n’a pas marché parce que je ne suis pas tombée sur les bonnes personnes, je n’ai pas eu le courage de me battre.
    Pour mon deuxième, je savais ce que je voulais et, comme pour d’autres sujets, j’ai appris à n’écouter que ce qui allait dans mon sens. J’étais déterminée, je suis allée dans des réunions (LLL, PMI aussi où j’ai rencontré des puéricultrices à l’écoute …) mais que ce soit des professionnelles ou non les mieux placées pour en parler sont celles qui ont allaité !
    Ton article est très bien écrit et le titre parfait !

  4. Merci pour ton compliment, et ton témoignage. C’est fou le nombre de mamans qui renoncent à allaiter faute d’un bon accompagnement à la maternité! Le personnel devrait être mieux formé, et tenir un discours cohérent, c’est perturbant de ne pas entendre la même chose selon l’intervenant…
    Et bravo pour ta persévérance pour ton deuxième!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :