Freddy est de retour…

freddy_krueger_old

 

Ce matin, ma fille a été avec sa classe à la médiathèque. A midi, nous nous retrouvons donc devant une porte close, à attendre l’arrivée de la classe, tous les parents sont là. D’habitude, dans ces cas-là, on les récupère directement sans qu’ils rentrent en classe. Là, en arrivant, la maitresse demande aux enfants de rentrer pour qu’elle les appelle. Je suis devant mais la maitresse appelle d’abord d’autres enfants. Un des petits ressort, griffé jusqu’au sang au visage, la maitresse explique à sa mamie qu’il a été griffé par un autre enfant, qu’ils ont désinfecté… derrière, je rigole avec une autre maman en disant : « il y a un Freddy dans la classe ! ». La maitresse continue à appeler d’autres enfants, je dis le prénom de ma fille en lui souriant, elle me répond qu’elle veut me parler, je me mets donc en retrait en attendant que tous les élèves soient sortis. Elle me fait entrer dans la classe, s’excusant, me disant qu’elle ne voulait pas me parler devant les autres parents. Là j’apprends que le « Freddy » de tout à l’heure, c’est ma fille. Je rigole beaucoup moins. Elle a griffé deux enfants, et pas légèrement ! Et ce n’est pas tout, depuis une semaine, elle est dure en classe, énervée, difficilement gérable. Elle est assise sur un banc et baisse la tête. Je m’approche d’elle et je lui demande de s’expliquer. Elle regarde ses chaussures, murmure un « non » quand je lui demande si elle aimerait être griffée par un copain. Je conclue par un « on va en parler à la maison », je dis au revoir à la maitresse et nous repartons.

Arrivés à la maison, je la prends face à moi sur mes genoux pour parler. Je lui demande pourquoi elle a griffé les deux élèves, elle me répond que machin l’avait poussé, et bidule ne voulait pas jouer avec elle. Je lui rappelle que si elle a un problème elle doit en parler à la maitresse, qu’elle ne doit pas taper, et que ce n’est pas en les tapant qu’elle convaincra les autres enfants de jouer avec elle. Là, elle se met à pleurer et me dit que personne ne veut jouer avec elle. Soupir. Ça fait mal d’entendre ça. Je sais que ce n’est pas forcément vrai, parce que je le vois dans la cours quand je la pose à midi que souvent elle est accueillie par d’autres enfants, mais elle se sent seule… j’essaye de ne pas céder à la détresse qui m’envahie en entendant ça, je répète une fois de plus, qu’il faut être gentille avec les autres pour qu’ils aient envie d’être gentils avec elle et  je lui fais un gros câlin. Parce que je sens qu’elle a le cœur gros, et que même si elle n’a pas réagi de la bonne manière, il y a quelque chose qui la fait souffrir.

Pour conclure la discussion je l’invite à demander pardon à sa maitresse et aux copains à qui elle a fait mal.

Le reste de la conversation avec la maitresse, sur le comportement plus que limite de ma fille en ce moment fait quand même écho à ce qui passe à la maison depuis une semaine : elle crie, exige, crise, tape, ignore ce qu’on lui dit, n’en fait qu’à sa tête… depuis une semaine, moi aussi je crie, je me fâche. En même temps elle est très câline, limite collante. Mais à chaque câlin, elle me fait mal, me tire les cheveux, me tord le dos… Ce qui fait que je m’énerve, la gronde. Le cercle vicieux. Je la sens en colère, et je ne sais pas pourquoi. Et cette colère explose, la rend nerveuse, son comportement m’agace, et je réponds à sa colère par de la colère… J’avais mis cet énervement sur le compte des longues journées d’école, une fatigue liée à la concentration. En gros, si elle était si dure, c’est qu’elle relâchait l’énergie qu’elle avait accumulé sur sa journée de classe…  Mais là, je me remets sacrément en question ! Je n’ai même pas cherché pourquoi elle était en colère ?

filiozat

 

Alors je ressors aujourd’hui un livre que j’ai acheté il y a bien longtemps, mais qui avait fini sur mon étagère sans que je le finisse : Au cœur des émotions de l’enfant, d’Isabelle Filliozat. J’espère y trouver des éléments de compréhension, des clefs pour aider ma fille à mettre des mots sur ses maux, pour sortir de cette colère dans laquelle elle vit depuis quelques jours. Elle s’oppose à tout, ça me renvoie deux ans en arrière. Mais bon à 4 ans, elle a maintenant le langage pour exprimer ses frustrations, je vais m’employer à l’y aider. J’avoue que cette situation me désarçonne un peu…

 

Publicités
Cet article, publié dans Ah, les mômes!, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Freddy est de retour…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s