Viens, je t’emmène… au Parc Australien à Carcassonne

Le parc Australien, pour ce que j’en savais au départ, c’est un endroit où on peut voir des kangourous et des Autruches, et ce, à 10 minutes de chez moi… L’an dernier, je m’y intéresse de plus près et découvre via leur site internet que c’est un vrai parc animalier, avec des animations et la possibilité de nourrir les animaux. Mais les enfants sont un peu petits, il vaut mieux attendre un petit peu.

Cette année, nous décidons d’y aller, avec une de mes amies, son fils, et mes deux minus. Nous nous retrouvons donc un matin d’août, en pleine canicule, en voiture avec 3 enfants de 21 mois, 31 mois, et presque 4 ans.

En chemin, nous parlons des commentaires trouvés sur le net et pas forcément élogieux : Pas d’ombre, peu d’animaux, un air misérable, peu d’entretien, des animaux en plastique, un accueil un peu limite et assez froid… Nous essayons de ne pas être refroidies par ces avis.

Pour commencer, le parc n’est pas très bien indiqué, nous l’avons trouvé assez facilement parce que nous sommes du coin, mais nous avons quand même cherché les panneaux ! Il y en a, mais il en manque pour que ça soit plus clair.

Quand on arrive, on trouve un parking poussiéreux et pas très entretenu. Du parking on aperçoit le parc, en effet, il parait y avoir peu d’ombre.

L’accueil à la caisse (dans un préfabriqué à l’entrée, qui fait office de boutique) est fidèle à ce que nous avions lu : assez froid. La dame se plaint de la baisse de fréquentation, et elle répond méchamment à un couple qui venait avec un chien dans le panier de la poussette  (ceux-là ne sont pas près de refaire le déplacement !)

Nous payons nos places, 9 € par adulte, et gratuit pour nos enfants, ils ont moins de 4 ans. La dame nous dit de « rejoindre la visite », sans plus d’indication. Nous entrons dans le parc, et  nous arrivons en haut d’une petite côté avec nos deux poussettes, dans un coin « animations pour enfants ». Voyant un stand pour maquiller les enfants, bah on s’arrête ! c’est une petite cabane, avec deux sièges face à face, avec sur une table des palettes de maquillage des pinceaux, un verre d’eau et une bouteille en plastique pour changer l’eau de verre, sur les murs de la cabane, il y a des modèles et des explications…

se maquiller comme un aborigène

011

010

 

 

 

 

 

 

 

 « Il n’y a personne ? » Bah non, du coup on maquille nos monstres, et on continue, un peu plus loin un stand « didjeridou », où les enfants peuvent s’entrainer… mais où est la visite ?

didjeridou

Après quelques pas supplémentaires, on se rend compte que la visite ne se passe pas de ce côté ! Dans un premier temps, on décide que « tant pis » on va faire la visite sans animateur, après tout ce n’est pas très grave…

 On voit une petite cabane toute noire avec de la lumière infrarouge dans laquelle nous découvrons un opossum (comme dans l’âge de glace !) il a l’air un peu triste dans sa petite cage…

Arrivée à l’enclos des autruches,on réalise que sans animateur on ne verra pas grand-chose, du coup on les rattrape à l’autre bout du parc, on a manqué pas mal de trucs. On arrive juste à temps pour la présentation d’un kangourou albinos, suivit de la découverte d’un dromadaire, dans un petit enclos en compagnie d’un âne…

Arrive enfin le grand moment où on rentre dans l’enclos des kangourous pour les nourrir… Régis (l’animateur) distribue le pain de mie aux enfants et on entre. Les kangourous arrivent vers nous, certains mangent mais nous sommes nombreux, trop sollicités ils s’éloignent…

Régis choisit une petite fille et l’emmène dans l’enclos pour qu’elle donne à manger à un kangourou :

Nourrir les kangourous

C’est quand même une expérience assez exceptionnelle !

Régis parle de ses animaux avec passion, c’est un vrai animateur, et il anime la visite avec beaucoup d’humour, de disponibilité et de bonne humeur.

Après les kangourous c’est aux Autruches de nous ouvrir la porte de leur enclos, et il est une fois de plus proposé aux enfants de donner à manger.

030

Là encore il s’agit d’un moment incroyable pour les petits comme pour les grands, même mon petit bonhomme a demandé à participer !

Ensuite, comme les kangourous ont été assez timides, Régis va chercher une kangourou qu’il a élevé chez lui pour que nous puissions la caresser. Il fait mettre les enfants le long de l’enclos et va de l’un à l’autre là encore, c’est extraordinaire pour les petits de pouvoir toucher un kangourou !

toucher les kangourou

Pour terminer, on rejoint un espace un peu ombragé, avec des bancs pour les adultes et un tapis pour les enfants, où Régis nous parle un peu des aborigènes, de leurs instruments, en faisant des démonstrations et en permettant à quelques participants d’essayer à leur tour.

058

Le tapis des petits

Initiation didjéridou

Initiation de ma puce au didjéridou…

L’endroit est décoré 

076

12h30 la visite qui commençait à 10h30 se termine et le groupe se sépare pour manger. Il y a sur le parc plusieurs tentes avec des tables pour manger à l’ombre, ainsi qu’un resto. Nous avons pris l’option pique-nique, je ne peux donc pas vous parler de ce dernier.

Après le repas, il y avait un atelier rodéo pour adultes et pour enfant, une initiation au boomerang, des animations autour de jeux typiques du far-West australien…

Le rodéo des enfants

Le rodéo des petits

019

Lancer de fer à cheval.

Arrivés là, nous (autant les adultes que les enfants) sommes épuisés, la chaleur est accablante et les enfants ont besoin de faire la sieste (et nous aussi un peu !).Après le pique-nique nous quittons donc le parc pour rentrer.

Le bilan est donc mitigé, nous avons manqué le début de la visite, nous avons eu très chaud, et rien n’est prévu pour se reposer à l’ombre. Nous avons failli tomber chacune à notre tour dans une grosse côte avec des graviers.

A côté de ça, et c’est quand même le principal, nous avons vu des animaux rares dans notre région, de très près, et les enfants repartent avec des souvenirs pleins les yeux ! (et un kangourou en peluche chacun, achetés 7 euro 50 pièce à la boutique du parc). Une matinée est certainement suffisante avec des petits, mais nous nous sommes dit que pour une prochaine visite on viendrait plutôt en début ou fin de saison pour qu’il y ait moins de monde et que la météo soit plus agréable (on frolait les quarante degrés!). 

 

Conclusion: De quoi passer une bonne journée familiale et faire découvrir un autre pays à nos enfants, et des animaux assez fascinant.

Cependant, pour passer une bonne visite, il faut bien préparer votre sortie. Cet été il y avait une visite à 10h30 et une autre à 14h. Il faut vraiment être à l’heure et ne pas manquer la visite!

Regarder la météo et privilégier une journée pas trop chaude, quoi qu’il en soit ne pas oublier les chapeaux et crème solaire, et une bonne paire de chaussure. Sans oublier biberons et bouteilles d’eau.

Prendre une poussette (tout terrain) ou un porte bébé pour les plus jeunes, parce qu’ils vont trotter!

Vous pouvez consulter leur page facebook, où  vous trouverez des photos absolument fabuleuses!

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Viens, je t'emmène..., est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Viens, je t’emmène… au Parc Australien à Carcassonne

  1. Ping : Une petite visite au parc australien à Carcassonne | 29 novembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s